En 2015, la Global Challenges Foundation s’est associée à The Earth League, un réseau regroupant 17 éminents climatologues internationaux, afin de rédiger une pétition sur le climat intitulée Déclaration de la Terre. Ce document fait la synthèse des recherches mondiales sur le changement climatique qu’il condense dans huit points clés sur lesquels les leaders mondiaux ont été appelés à s’engager lors de la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21) de 2015. La liste complète de la centaine de personnalités influentes qui ont signé cette pétition peut être consultée ci-dessous.

Pour diffuser la déclaration auprès des personnes qui sont, et continueront d’être à un degré toujours croissant, les victimes du changement climatique, une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux. Elle incitait les individus à signer la pétition sur leur main, ou une autre partie de leur corps. Un pêle-mêle de photos issues de cette campagne a fait la une du New York Times pendant la COP21. À l’heure actuelle, les scientifiques de The Earth League examinent le contenu de l’Accord de Paris à la lumière des huit points clés de la Déclaration de la Terre. Nous publierons cette analyse sur notre site, dès qu’elle sera finalisée.

Lire la Déclaration de la Terre


8 éléments clé

Voici les points clés d’une action pour le climat auxquels les leaders ont été appelés à adhérer lors de la COP21 à Paris

2 degrés

Les gouvernements doivent honorer leur engagement à limiter le réchauffement climatique à 2°C, seuil au-delà duquel nous risquons un dangereux bouleversement climatique.

1 000 milliards de tonnes

Le budget carbone mondial restant, c’est-à-dire le volume maximal de dioxyde de carbone que nous pouvons encore rejeter à l’avenir, doit être nettement inférieur à mille milliards de tonnes (1000 Gt de CO2) si nous voulons avoir une chance de demeurer en dessous de la barre des 2°C.

Zéro émission d’ici à 2050

La décarbonation profonde, qui doit commencer immédiatement pour parvenir à une société zéro émission d’ici à 2050, ou peu après, est la clé de la prospérité future.

193 pays

Les 193 pays du monde doivent élaborer des plans de décarbonation profonde. Les pays riches et les industries avancées peuvent et doivent prendre les devants et décarboner leur économie bien avant le milieu du siècle.

100 % d’énergies propres

Nous devons déclencher une vague d’innovations au profit du monde entier et favoriser l’accès universel aux solutions technologiques dont nous disposons déjà.

Soutien aux mesures d’adaptation, pertes et dommages

Le changement climatique est d’ores et déjà en cours. Nous devons augmenter considérablement l’aide aux mesures d’adaptation, aux pertes et aux dommages des pays en développement.

Préservation des écosystèmes

La préservation des puits de carbone et des écosystèmes vitaux est aussi importante pour la protection du climat que la réduction des émissions.

+ de 100 milliards de dollars

Les gouvernements doivent apporter une aide supplémentaire aux pays en développement dans la lutte contre le changement climatique, d’un montant au moins égal à l’aide publique au développement (APD) mondiale actuelle (environ 135 milliards de dollars US par an).


La Déclaration de la Terre s’appuie sur les recherches des membres de The Earth League et de leurs institutions respectives.

Veuillez noter que toutes ces personnes soutiennent la Déclaration de la Terre à titre personnel et non au nom de leurs organisations.

Le changement climatique affectera tous les aspects de notre société et de notre environnement naturel. La Déclaration de la Terre a été rédigée par les 17 éminents scientifiques et économistes qui forment The Earth League. Ils se sont associés avec la Global Challenges Foundation et les leaders d’autres domaines de la société pour lancer un appel aux décideurs actuels.